la douleur dans les lombalgies

Chacun d’entre nous vit la douleur du dos d’une façon qui lui est propre et qui reflète l’importance relative des quatre composantes suivantes.
La composante sensorielle de la douleur correspond à ce que nous sentons directement. La sensation douloureuse plus ou moins intense, et peut-être caractérisée par sa qualité par sa localisation ou par sa durée.

La composante émotionnelle correspond à ce que nous ressentons. Selon les personnes selon le contexte, la douleur du bas du rein est décrite comme plus ou moins désagréable pénible, elle retentit plus ou moins sur notre humeur.

guerir le mal au dos

guerir le mal au dos

La composante cognitive correspond à notre représentation de la douleur et à sa signification, en fonction notamment de notre éducation de notre culture. Ainsi, dans un contexte donné l’expérience de la douleur signifiera pour nous quelque chose de plus ou moins importants, ou de plus ou moins menaçante.

La composante comportementale correspond aux différents comportements de chaque individu face à la douleur. Certains se taisent et se replient sur eux-mêmes, tandis que d’autres ont besoin de s’exprimer verbalement. L’expression de la douleur (lombalgie) est donc extrêmement variable de sujet à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *