Des maux de dos qui viennent d’ailleurs

Douleur de dos à distance

Des maux de dos  qui viennent d’ailleurs, l’origine des douleurs dorsales et parfois surprenantes et de ce fait plus délicates à identifier pour les soulager.Il faudra logiquement soigner ce qui en est la cause, dans la majorité des cas les douleurs de dos s’expliquent par la mécanique de la colonne vertébrale mais certaines sont révélatrices d’un dysfonctionnement des organes internes.

Douleurs de dos et hormones

Ainsi, la sécrétion excessive d’hormones parathyroïdienne part de petite glande du coup situés en arrière de la thyroide qui  agit directement sur les os.
Leur métabolisme et perturbé provoquant une hypertrophie, c’est-à-dire un épaississement qui peut-être particulièrement douloureux au niveau vertébrale.

Douleurs de dos et estomac

Les coliques néphrétiques, les ulcères à l’estomac, ou encore les calculs biliaires par exemple de par la localisation des organes touchés sont également fréquemment responsables de souffrance dorsale tout comme la pyélonéphrite, une infection bactérienne des reins qui touche surtout les femmes. Elle débute avec des symptômes similaires à ceux d’une infection urinaire ,envie d’uriner fréquente et douloureuse accompagné de fièvre de frissons et de vomissements.
Elle nécessite de consulter rapidement son médecin car, faute de traitement à tant, non seulement les douleurs lombaires sont intenses mais les reins sont en danger.

Douleur de dos et occlusion dentaire

Certains maux de dos peuvent puiser leurs origines jusqu’au dans la bouche. C’est le cas notamment des problèmes d’occlusion dentaire quand le contact entre les mâchoire inférieure et supérieure est déséquilibré à chaque fois que nous déglutition.
Ce mauvais contact crée une perturbation et va se répercuter sur les chaînes musculaires dans le reste du corps tel un jeu de dominos . Les muscles élévateurs et abaisseur de la mandibule, puis du coup en passant par ce qui lui sont sous-jacent jusqu’à aboutir à la modification de la position du bassin et des appuis des pieds au sol.
Résultat déséquilibre postural global. Le corps va ainsi s’adapter compenser, faisant passer inaperçu le défaut d’occlusion. Mais lorsqu’un facteur supplémentaire comme le stress vient s’ajouter l’équilibre peut-être rompu. Le corps n’arrive plus à s’adapter, ils décompense, et c’est à cet instant que les douleurs dans le dos se manifestent.
Un petit décalage entre les dents qui passerait inaperçu chez Monsieur tout le monde peut devenir très vite problématique chez une personne qui pratique du sport à haut niveau. Lors d’effort important chacun a le même réflexe celui de retenir sa respiration et de serrer les dents comme pour s’en servir de point d’appui pour stabiliser l’ensemble du corps. L’occlusion n’est pas stable, les muscles du corps ne peuvent pas donner leur pleine puissance. Des douleurs surviennent. Tant que la perturbation d’origine dentaire n’est pas résolu, les séances de kinésithérapie et d’ostéopathie ne viendront pas à bout des douleurs, les bénéfices du travail effectué ne pourrons pas être stable dans le temps. Outre une mauvaise occlusion une dent manquante peu tôt si modifié l’habitude de mastication et de fait, être à l’origine d’un déséquilibre postural qui pourrait expliquer un mal de dos. Ce sont les muscles de la région des épaules et ainsi de suite jusqu’au muscles du bassin qui se tendent. En bout de chaîne, les appuis des pieds seront modifiés. Ainsi le rétablissement de l’équilibre passera par une action sur la mâchoire:indication principal de traitement et donc, le patient devra porter un appareil dentaire provisoire ou  une gouttière en résine dure.
Nous voyons bien la complexité du corps humain dans son ensemble, explicant quelques fois le manque de résultat par des soins inappropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *